Dialogues entre statues; Rome

Dans un article précédent j’ai mentionné les termes: « statue parlante », aujourd’hui je viens vous en parler plus en détails. Ce sont des statues que les romains utilisaient pour communiquer. Ils avaient pour habitude d’y placarder des critiques et satires de façon anonyme à l’encontre du gouvernement, de ses représentants, des personnes de pouvoir, etc… Une satire en appelant une autre les statues furent couvertes de papiers dénonciateurs. Les statues jouaient un rôle de réseau social avant l’heure, chacun connaissant les réactions des autres. De nos jours ces statues sont devenues muettes même si quelques nostalgiques continuent la tradition des « pasquinate ».

Ces messages nommés « pasquinate » se réfèrent à la statue la plus célèbre pour ces messages: Il Pasquino. La statue de style hellénistique qui représente Ménélas et Patrocle daterait du IIIème siècle avant J.C. C’est une copie romaine et est le un fragment d’une plus grande scène. C’est avec Marforio qu’il « communiquait » le plus. Dans les années 1800 lors des pillages de Rome ordonnés par Napoléon il répondit à une demande de Marforio: « E vero che i francesi sono tutti ladri? » – « Tutti no, ma Bona Parte (buona parte)« . (Est-il vrai que tous les français sont des voleurs? – Non mais une bona parte/grande partie/ Bonaparte »). C’est principalement la nuit que les gens venaient y déposer leurs revendications avant que celles-ci ne soient enlevées par les autorités.

Enorme statue de marbre située dans les Musei Capitolini et visible depuis la Piazza del Campidoglio se trouve Marforio. Certains doutes sont émis concernant qui il représente: Neptuno, Oceano ou bien le Tevere, il est considéré comme le rival amical de Pasquino (ci-dessus) avec qui il « entretenait des dialogues ». Dialogues faits à partir des revendications des Romains entre-eux, les statues ne parlent pas nous sommes d’accord hahaha.

SAM_7973

Madama Lucrezia située Piazza San Marco. Une nouvelle fois l’identification de ce buste d’origine romaine est incertaine. Certains pensent à la déesse Iris. Il fut offert à Lucrezia d’Alagno, amante du Roi de Napoli  Alfonso V d’Aragona qui aurait habité à Rome proche lieu actuel où se trouve la statue. Madama, terme qui était utilisé à Napoli fait pencher la balance pour cette théorie.  En 1799 le buste fut renversé et sur les épaules du buste fut gravé: non ne posso piu vedere (=je ne peux plus voir).

La troisième statue bien qu’elle représente un consul/secrétaire romain se nomme l’Abate Luigi. Son nom lui viendrait d’un samaritain à la langue bien pendue de l’église voisine. Probablement pour qu’elle ne « parle » pas trop elle fut installée dans le vestibule du palais Vidoni. Mais il semblerait qu’elle n’était pas assez élégante pour son propriétaire et elle fut donc placée à côté de l’église de Sant’Andrea della Valle en 1924. Sa particularité à elle est qu’elle perd souvent la tête, littéralement. Jusqu’à présent l’abbé Luigi la retrouvait à chaque fois car une copie de celle-ci avait été déposée au Museo di Roma in Trastevere mais depuis quelques années elle n’est plus remplacée.

SAM_0701

Parmi ces statues il y a deux fontaines: La fontana del Babouino. Après sa création dans les années 1570 elle fut déplacée un bon nombre de fois. A cause de la laideur de la sculpture de Sileno (Silène; un satyre) allongé sur un rocher et posé au dessus de la vasque, et de sa soit disant ressemblance avec un singe les romains le surnommèrent: le singe/babouin. Ce fut un tel enjouement populaire que la rue finie par être rebaptisée: Via del Babuino.

SAM_0396

La deuxième fontaine se nomme « Il Facchino« . Son nom se réfère à l’habit porté par les « Facchini » (sorte de livreurs portant souvent de lourdes charges). Il s’agit d’un homme portant un tonneau duquel jaillit la fontaine. Il est inspiré d’un « acquorolo« , une personne qui prenait de l’eau aux fontaines et qui la redistribuait. Si on ignore l’auteur de cette statue on pense qu’elle fut dessinée par Jacopino del Conte, ancien propriétaire du palais où elle se trouvait à l’origine.

Vous avez déjà entendu parler de ces statues? Les avez déjà vous vu par hasard dans Rome?

Des bisous,

Amandine

1 commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s